Le Musée du Cinquantenaire à Bruxelles consacre à partir du 3 octobre une exposition à la princesse Marie-José (1906-2001), fille du roi Albert Ier et de la reine Elisabeth qui, en 1930, épousa le prince héritier Umberto d'Italie. Elle se mit dès lors à porter d'impressionnantes toilettes qui contribuèrent au prestige de la cour romaine, mêlant l'élégance au glamour des années 30.

Au total, 145 objets, dont 9 manteaux de cour et 17 robes du soir, permettront au visiteur de se plonger dans l'ambiance des années 30.

Les objets les plus importants appartiennent à la collection de la Fondation Humbert II et Marie-José de Savoie, basée à Genève.

Ce prêt exceptionnel a pu être remis dans son contexte et augmenté grâce à des pièces provenant du Palais royal, des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique et de la Bibliothèque royale.

C'est ainsi que d'autres aspects de la vie de la princesse Marie-José ont pu être évoqués, comme par exemple son intérêt pour l'égyptologie.

L'exposition ressuscite le glamour de l'époque et cadre son rôle dans une époque où le paraître faisait partie de la stratégie politique. Photos et documents d'archives inédits permettront de comprendre cette époque complexe et la vie mouvementée d'une princesse contrainte à l'exil à 40 ans.

La manifestation, qui se tient jusqu'au 3 mars 2013, a reçu le parrainage de la Fondation nationale Princesse Marie-José et est placée sous le Haut Patronage de la reine Paola.


Belga