U2 "The Joshua Tree": 30 ans plus tard

U2 "Joshua Tree": 30 ans plus tard
5 images
U2 "Joshua Tree": 30 ans plus tard - © Tous droits réservés

L'album "The Joshua Tree" fête aujourd'hui son 30ème anniversaire. L'occasion pour nous de nous pencher sur la création de ce grand album de U2 et sa prochaine tournée "revival" qui passera par Bruxelles le 1er août avec Classic 21.

Un concert d'ores et déjà annoncé comme sold out mais pour lequel Classic 21 vous a gardé quelques places dans les semaines à venir!

Changement de décor

Après avoir essentiellement travaillé aux studios Windmill Lane Studios de Dublin et au château de Slane (que Bono jugeait trop austère) pour "The Unforgettable Fire", l'album précédent, U2 s'installe ici dans une magnifique maison de Danesmoate située dans la campagne non loin de Dublin, qui deviendra ensuite une des propriétés du bassiste Adam Clayton.

Daniel Lanois, co-producteur de l'album avec Brian Eno, se souviendra de l'extrême confort que l'on pouvait retrouver sur place.

C'était vraiment très chouette comme configuration. Il y avait ce très grand salon/cette salle de dessins, quelque soit le nom qu'on puisse lui donner, c'était une grande salle rectangulaire avec un grand plafond et du plancher en bois. C'était bruyant, mais bruyant dans le bon sens, très dense, très musical. A mon sens, c'était la salle la plus 'rock & roll' du coin. Le château Slane était une idée amusante et tout mais c'était un endroit énorme. Danesmoate sonnait mieux que le château. C'était le meilleur endroit pour toutes nos expériences et pourtant nous avions déjà testé de très nombreux endroits auparavant

Ce qui impressionne particulièrement Lanois, c'est le rendu acoustique dans le bas-medium présent dans ce grand salon. 

C'est dans le bas-medium que vit la musique. Selon moi, The Joshua Tree est un album génial de rock'n'roll en partie grâce à la beauté de ce bas-medium que l'on retrouvait naturellement dans la pièce

Une co-production "divisée"

Si Brian Eno et Daniel Lanois sont les co-producteurs de l'album, ils vont utiliser ici une méthode particulière et intéressante. Plutôt que d'être ensemble en studios, ils vont diviser le travail.

Ainsi Lanois et Eno alternent les sessions, l'un reste une ou deux semaines avec le groupe, puis laisse place à l'autre qui en fait de même. 

Si l'ambiance est très professionnelle en studio et que le groupe veut donner le meilleur de lui-même, l'ambiance reste cependant très détendue et agréable.

Un groupe encore plus performant

Daniel Lanois observera aussi une réelle évolution dans le jeu des membres de U2, l'enregistrement de "The Joshua Tree" montre un groupe parfaitement en place et avec une totale maîtrise de son art.

Sur The Unforgettable Fire, l'album précédent, c'étaient encore de jeunes musiciens. Mais à partir de Joshua Tree, ils sont devenus de meilleurs musiciens avec plus de connaissance. Je pouvais parler avec The Edge à un autre niveau. Je ne veux pas me vanter, mais, vous savez, Daniel Lanois, c'était le mec qui avait été à l'école, alors que les autres avaient appris à jouer dans la rue (rires)

Lanois constate aussi que les musiciens n'ont pas évolué qu'au niveau artistique, leurs vies semblent aussi un peu plus "établies" et ils ont gagné en maturité.

Running To Stand Still

Running To Stand Still évoque l’addiction à l’héroïne et s'impose ici comme une sorte de suite au titre "Bad" qui traitait du même sujet et qui était sorti 3 ans plus tôt sur l’album "The Unforgettable Fire".

Ici, dans le son et l'ambiance, U2 se montre très influencé par Lou Reed et notamment par son classique "Walk On The Wild Side". U2 ne cachera d’ailleurs jamais son admiration sans limite pour l’œuvre de l'ex-Velvet Underground.

On notera également que la disparition tragique en 1986 de leur compatriote irlandais Phil Lynott, bassiste/chanteur et leader incontesté de Thin Lizzy, sera une source d'inspiration pour U2 dans ce titre.

Where The Streets Have No Name

"Where The Streets Have No Name" a été le titre le plus difficile à enregistrer lors des sessions de "The Joshua Tree" et va donner du fil à retordre au producteur Brian Eno.

L'histoire raconte (il en existe plusieurs versions) qu'après des semaines d'enregistrement consacrées à ce seul morceau, Brian Eno aurait tenté de simuler un accident sur la bande enregistrée et ce afin de forcer le groupe à recommencer le travail à zéro…

Interviewé en 1987 par "Propaganda", le magazine officiel des fans de U2, Bono expliquera que le titre fait notamment référence à la situation sociale de Belfast à l'époque.

On m'a raconté un jour une histoire intéressante sur Belfast. Si on connait le nom de la rue dans laquelle quelqu'un habite, on peut non seulement dire de quelle religion il est mais également comment il gagne sa vie, tout cela en regardant de quelle côté de la route il vit, parce que plus on est placé haut sur la vallée, plus chères sont les maisons. Vous pouvez donc pratiquement savoir combien gagnent les gens en ayant juste le nom de la rue où ils habitent et de quel côté de la rue ils logent. Ça m'a véritablement interpellé, et alors je me suis mis à écrire une chanson à propos d'un endroit où les rues n'auraient pas de nom... 

Pour assurer la promotion de ce titre, U2 et le réalisateur irlandais Meiert Avis tournent un clip ambitieux dans lequel on retrouve le groupe en concert sur le toit d'un immeuble de Los Angeles, avec la foule amassée en dessous et des policiers essayant de réguler le trafic, un hommage au "clip" de Get Back des Beatles dans lequel ces derniers jouent sur les toits de leur propre société Apple Records.

With or Without You

L'un des titres les plus célèbres de cet album et sans conteste le grand classique "With Or Without You".

Sur celui-ci, le guitariste The Edge utilise une nouvelle technique de guitare intitulée "The Infinite Guitar". Une technique inventée par Michael Brook, musicien avec qui The Edge avait travaillé pour la réalisation de la bande originale du film "The Captive".

D'après Bono, "With Or Without You" aurait été très inspiré par l'écoute attentive de l'album "Climate of Hunter" de Scott Walker.

"With Or Without You" sera également le premier numéro 1 US pour U2. Il remportera aussi le prix du meilleur single de l'année 87 par le Rolling Stone magazine ainsi que le prix du meilleur titre d'après les téléspectateurs de MTV.

Le plus grand succès commercial de U2 et une tournée "revival"

Avec plus de 25 millions d'albums vendus à travers le monde, "The Joshua Tree" est le plus grand succès commercial de la carrière. Comme très justement énoncé par le Rolling Stone Magazine, cet album a fait passer U2 du stade de "héro" à celui de "superstar".

U2 se lance cette année dans une grande tournée d'hommage à cet album. Le groupe aura l'occasion de le revisiter pour le plus grand plaisir des fans belges le 1er août 2017 au Stade Roi Baudoin de Bruxelles avec Classic 21.