The Fugs "Kill for Peace''

les archives
les archives - © Tous droits réservés

“Kill for Peace”, ça c’est un cri de guerre ! Il est poussé en mars 1966 par The Fugs, une bande de beatniks new yorkais menée par un duo de chanteurs déclamateurs, Ed Sanders et Tuli Kupferberg, un ami du poète Allen Ginsberg. Il n’y a pas que des folkeux à Greenwich Village à l’époque…

The Fugs : véritablement, le premier groupe rock underground, fondé en 1963, actif jusqu’en 1969 – l’idée est d’utiliser le rock comme moyen d’expression poétique et polémiste. Leur démarche satirique et un humour contestataire très cru les rapproche des futurs Dead Kennedys de Jello Biafra (qui naîtront quinze ans plus tard). Les sujets tabous, ils adorent : de vrais freaks ! L’équivalent côte est des Mothers of Invention de Zappa.

Six albums au compteur en cinq ans, pas faciles à dénicher dans leur format vinyle d’origine. Le premier sort en 65 . C’est sur le deuxième, le plus impressionnant, " The Fugs " avec une pochette qui est une merveille de noir et blanc, que l’on trouve " Kill for Peace ".

Les Fugs sont les chantres du " free love " et du " free drugs " mais aussi des pacifistes convaincus. " Kill for Peace " est leur réponse à l’engagement militaire américain au Vietnam – la chanson devient un hymne pour les marcheurs de la paix.

THE FUGS, " Kill for Peace ", album " The Fugs (Second Album)” – 1966

Et aussi